Votre Artisan
Sellier Maroquinier

Je m’appelle Aurélie Malfait. Sellier harnacheur est mon troisième métier, ma troisième vie !

Après des études de commerce, j’ai occupé un poste de chef de produit dans une grande marque française de jouet. Puis je suis devenue professeur des écoles pendant plus de 15 ans.

Le travail du cuir

Une marque : A Son Allure

J’ai voulu me lancer un nouveau défi en me formant à un travail manuel qui m’attirait. Grâce à ma formation chez Yves Tartaud, près de Cluny, j’ai pu obtenir mon CAP sellier harnacheur et opérer cette reconversion professionnelle en ouvrant mon atelier en 2018.

« Allure » est un terme hippique mais évoque aussi le style dans le monde de la mode. Cela convenait à mon projet : des articles en cuir pour l’équitation, la maroquinerie ou la décoration. En partenariat, artisan et client, nous obtiendrons des articles uniques qui correspondent à votre allure.

« A son » montre que je suis à votre disposition pour réaliser vos articles selon vos propres besoins. L’avantage de l’artisanat : du vrai sur-mesure.

Le cuir sur mesure

Des matériaux sélectionnés pour leur qualité

Mon cuir provient de tanneries françaises ou belges selon les besoins. Visiter ces fournisseurs me permet de connaître leur travail et de créer un partenariat avec eux.

Le tannage végétal est privilégié car il respecte la peau et lui permet de s’embellir en vieillissant. Je récupère aussi parfois des chutes de grands maroquiniers français pour apporter un peu de fantaisie tout en revalorisant des peaux inutilisées.

Mon principal fournisseur de bouclerie est suisse. Ses articles destinés à l’équitation sont d’une qualité irréprochable. Pour des demandes particulières, je peux aussi rechercher à m’approvisionner chez d’autres fournisseurs qui seront plus spécialisés en maroquinerie ou bijouterie.

Les coutures main sont faites avec du fil de lin ciré comme le préconise la tradition. Un grand choix de teintes est possible pour personnaliser vos articles. Pour les piqûres machine, le choix des teintes est plus limité, le fil est en nylon résistant à l’abrasion.

Une sellerie artisanale

Une sellerie artisanale se différencie des selleries qui distribuent les articles de marques. Les articles vendus sont fabriqués par un artisan diplômé d’un CAP sellier harnacheur ou bourrelier. Dans mon cas, je suis formée au harnachement.

Mon travail est entièrement fait à l’atelier en partant de peaux. Je réalise vos articles à la demande en écoutant vos envies pour un travail d’équipe.

Des techniques traditionnelles

La découpe se fait à la main pour vous offrir toute liberté de forme. Je peux réaliser des maquettes en papier pour se rendre compte du rendu et me faire des gabarits avant de commencer.

Le travail des tranches est réalisé traditionnellement. D’abord les angles sont adoucis pour un toucher plus agréable et pour le confort de celui qui porte l’article. Puis on teint la tranche avec une teinture que nous pouvons choisir ton sur ton ou contrastée. Ensuite la cire d’abeille protège la tranche en l’imperméabilisant et en lui rendant un aspect brillant.

Les coutures sont faites soit à la main soit à la machine selon les projets. Un chapitre ci-dessous vous explique la différence entre les deux coutures.
Le travail de finition permet un rendu final de qualité.

Des coutures adaptées :
point sellier à la main ou piqué machine

Un travail sur mesure

Selon les projets les deux techniques peuvent être utilisées. Elles n’ont pas le même rendu, la même fonction et la même résistance.

La couture à la main se fait avec le traditionnel point sellier. Deux aiguilles sont montées aux extrémités d’un même fil de lin ciré. Une alêne perce le cuir avec un trou dans lequel les deux aiguilles vont se croiser. Le fil du dessous passe au-dessus et inversement pour celui du dessus. Les fils se croisent donc sans faire de nœud.

L’avantage de cette technique est que si le fil casse d’un côté, l’autre partie du fil continue à maintenir les pièces de cuir ensemble. En réparation, il est d’ailleurs plus compliqué de défaire une couture au point sellier qu’une couture machine.

La couture machine est réalisée avec deux fils distincts : celui de la bobine en haut et celui de la canette en bas. Ces deux fils restent toujours du même coté des pièces de cuir assemblées, ils forment juste un petit nœud dans l’épaisseur.

L’avantage indéniable de cette couture est la rapidité d’exécution qui permet de réduire le coût de main d’œuvre sur l’article et permet aussi une belle régularité des points. Je l’utilise principalement pour des grandes longueurs de coutures qui ne travaillent pas trop. En réparation, il est plus facile de défaire ces coutures car en tirant sur un fil, un côté entier peut partir. Les pièces ne sont plus solidaires.

L'équitation

Cœur de ma formation, je fabrique le harnachement de votre monture sur-mesure pour son meilleur confort…

La Maroquinerie

Ceintures, sacs, bracelets, collier de chien, de chat, bagagerie, moto, articles de chasse…

La Décoration

Le cuir est un matériau très apprécié en décoration par sa patine qui donne du charme à nos intérieurs…

Pin It on Pinterest

Share This